Nouvelles
du Phare

Les bienfaits du jeu en soins palliatifs pédiatriques

La devise du Phare est « s’amuser jusqu’au bout de la vie » et, dans cette optique, le personnel du Phare, plus spécifiquement l’équipe d’éducation-animation, anime et accompagne les enfants lors de leurs répits. Des activités artistiques aux activités de stimulation sensorielle, en passant par les activités musicales, le plaisir et le jeu prennent une place très importante.

Le jeu est une activité essentielle au développement de l’enfant. Il permet de développer de nombreuses compétences et prépare l’enfant pour le monde en général.

En soins palliatifs pédiatriques, le jeu est un moyen de communication et de normalisation. Pour l’enfant, les activités ludiques ne sont pas futiles ou destinées à occuper le temps, mais sont essentielles à son développement. Le jeu constitue aussi une voie privilégiée pour entrer en communication avec l’enfant. Jouer peut véritablement aider lors de situations où le stress est présent, et peut amener l’enfant à se forger une image plus positive de son expérience.

Le jeu contribue à la normalisation de l’enfance avec une action thérapeutique et sociale importante. Grâce au jeu, on lutte contre la peur, la tristesse, l’ennui ou la solitude. Il permet aux jeunes de communiquer ce qu’ils vivent, sans forcément le verbaliser; ce sera dans les actions de jeu que les jeunes vont pouvoir faire passer des messages, extérioriser des émotions.

Le jeu est primordial au Phare mais aussi en famille : c’est une activité et un moment privilégié que l’enfant peut passer avec ses parents. Les parents, jouant avec l’enfant, apprennent à l’envisager sous un nouveau jour et l’enfant peut aussi découvrir de nouvelles facettes de ses parents. L’enfant se rend compte que, comme lui, ses parents aiment rire, qu’il peut leur arriver d’avoir de drôles d’idées et qu’ils savent avoir du plaisir.

Au Phare Enfants et Familles, nous tâchons de stimuler les enfants au travers de nombreuses activités divertissantes et thérapeutiques : le ludique se mêle au sensoriel, en s’adaptant aux capacités motrices, physiques et cognitives de chaque enfant. Le rôle de l’équipe d’éducation-animation n’est pas simplement d’amuser les enfants mais aussi de les éveiller, de les stimuler; de leur faire découvrir, expérimenter et ressentir différentes choses au travers du jeu.

Toutes les activités de la vie quotidienne peuvent devenir un jeu; même les moments de soins peuvent le devenir et bien souvent le jeu aide l’enfant à se préparer aux traitements. Le jeu amène avant tout à s’épanouir comme tout autre enfant, et ainsi parvenir à s’évader en visant le plaisir qui peut réduire certains maux ou inconforts.

Le Phare Enfants et Familles offre des soins, mais est aussi une maison où les enfants sont amenés à vivre de belles expériences. Par des activités et des thérapies non médicamenteuses, on cherche à stimuler les sens le plus positivement possible. Certains inconforts peuvent être réduits par la distraction et la réjouissance, et c’est pour le bien-être mental des enfants et des parents que cela reste important.

N’oublions pas que lorsqu’arrive la fin de vie, les contacts apaisants sont importants. Il faudra rester attentif aux signes que l’enfant nous donne, et s’il est enclin à jouer, il est bon et même nécessaire de répondre à son besoin. On ne parle pas de jeux élaborés, parfois juste un simple jeu du coucou, des chatouilles, chanter en faisant des grimaces ou se faire des blagues font office de jeu. L’essentiel étant de tirer du plaisir et de l’amusement jusqu’au bout.

Elodie BUOB (TES-EA)