Nouvelles
du Phare

La vision de Nicole Marcil-Gratton

S’il existe une femme d’exception sans qui la Maison André-Gratton du Phare Enfants et Familles n’aurait pu voir le jour, c’est sans contredit Nicole Marcil-Gratton. Cette démographe de l’Université de Montréal embrasse la cause dès la naissance de cet immense projet qui la rejoint intimement dans ses valeurs personnelles. Femme de famille, humaine et sensible, elle se sent interpellée par la souffrance et l’épuisement des parents d’enfants gravement malades et par le manque de ressources pouvant leur venir en aide.

Précieuse partenaire de Michèle Viau-Chagnon, fondatrice du Phare Enfants et Familles, Nicole Marcil-Gratton s’investit à fond dans le travail de terrain, les efforts de lobbying auprès du gouvernement et la sollicitation de dons privés afin de donner vie à ce rêve auquel elle croit si fort. Armée d’une foi inébranlable en son projet, d’une intégrité sans faille et d’un immense pouvoir de conviction, elle frappe aux portes sans relâche, ne ratant aucune occasion de faire avancer le projet. Patiente et stratégique, elle sait freiner l’ardeur fébrile de ses collègues et nourrir une attente constructive afin de saisir le bon moment, celui qui leur permettra d’avancer et d’atteindre leur objectif. Intelligente et rigoureuse, elle prépare longuement ses interventions publiques et réussit à interpeller les décideurs et dirigeants d’entreprise avec tact et finesse, tout en les convainquant de la crédibilité et la viabilité du projet. Elle rassemble des appuis de taille provenant du gouvernement et d’acteurs économiques majeurs puisque tous sont conquis par le charisme et la force tranquille de cette femme menue au regard vif et passionné.


Nicole Marcil-Gratton – Septembre 2008

Lorsque les réponses reviennent mitigées et hésitantes, Nicole Marcil-Gratton retrousse ses manches et, plutôt que de s’offusquer d’un refus, elle le reçoit comme une invitation à mieux faire connaître la cause et à poursuivre sa route. Des embûches entravent son chemin au fil des années, qu’il s’agisse de la recherche d’un terrain pour la construction de la Maison André-Gratton, du changement de gouvernement en 2003, alors que le projet est en pleine ébullition et que de nombreux engagements ont déjà été pris, ou des besoins de financement constants et sans cesse grandissants. Mais Nicole Marcil-Gratton n’abandonne jamais, encourageant au passage les collègues et partenaires qui baissent les bras devant l’ampleur de la tâche. Timide, discrète et d’une très grande humilité, elle relève tous ces défis avec une force de caractère, une vision, une détermination et une conviction qui bâtissent les fondations mêmes de l’organisme.


Nicole Marcil-Gratton en présence de Michèle Viau-Chagnon, fondatrice du Phare Enfants et Familles, et de Paul Desmarais jr, président du conseil et co-chef de la direction de Power Corporation du Canada, lors de la soirée de reconnaissance des donateurs ayant participés à la campagne de financement pour la construction de la Maison André-Gratton – Septembre 2008

Le Phare Enfants et Familles restera toujours indissociable de cette grande dame devenue cette année présidente honoraire du conseil d’administration. La Maison André-Gratton doit à Nicole Marcil-Gratton non seulement sa création mais aussi son âme et ses valeurs. C’est grâce à l’extraordinaire vision de cette femme d’exception que tant de petites et de grandes missions peuvent aujourd’hui être accomplies au Phare Enfants et Familles.


Michèle Viau-Chagnon et Nicole Marcil-Gratton avec Monsieur Jean Charest, alors premier ministre du Québec, lors de leur nomination à titre de chevalières de l’Ordre national du Québec – Juin 2009


Nicole Marcil–Gratton accompagnée du Dr. Philippe Couillard, alors ministre québécois de la Santé et des Services sociaux, lors de l’inauguration de la Maison André-Gratton – Septembre 2007

Rédaction: Gracieuseté de Mélanie Dugré, bénévole pour Le Phare Enfants et Familles
Traduction: Gracieuseté d'Anglocom